CMS ou editeur de boutique en ligne quelle difference

CMS ou éditeur de boutique en ligne : quelle différence ?

 

CMS ou éditeur de boutique en ligne : quelle différence ?

Les éditeurs de boutiques en ligne classiques étaient en premier lieu conçus pour la vente de marchandises ou de services commerciaux, et ces boutiques étaient représentées sous la forme de listes brutes avec des caractéristiques plus ou moins objectives, ainsi que quelques illustrations du produit ou du service. On trouve ce type de présentation dans le commerce en ligne encore aujourd’hui, bien que les éditeurs de boutiques modernes proposent bien plus de fonctions et de médias. Les listes de caractéristiques grandissent avec les exigences des clients : les images en 3D améliorent les présentations des produits, tandis que des fonctions telles que des idées de cadeaux ou l’insertion d’aides rendent l’expérience d’achat plus agréable.

Il a par ailleurs entre-temps été prouvé que des contenus de haute qualité, comme de bons textes de produits ou des contributions rédactionnelles aux formats blogs ou magazines par exemple, ne proposent pas seulement de la valeur ajoutée aux clients potentiels, mais favorisent aussi le référencement de la page Web en question.

Sommaire
  1. Parallélisme des systèmes
  2. Pourquoi coupler CMS et système de boutique ?
    1. Un contenu interactif de haute qualité aide à la vente
    2. Le modèle du « Shoppable Content » comme exemple
  3. Symbiose plutôt que coexistence ?
  4. Différents scénarii pour les logiciels de CMS et de boutiques en ligne
    1. Les variantes 1 et 5
    2. Variante 2 et 3
    3. Variante 4
  5. Trouver le bon éditeur de boutiques en ligne
  6. Trouver le bon CMS
  7. CMS ou éditeur de boutique en ligne : à qui cela s’adresse-t-il ?

Parallélisme des systèmes

Si vous souhaitez combiner ce genre dans une plus large mesure, vous pouvez utiliser un CMS (pour Content Management System ou système de gestion de contenu en français) en parallèle. Cela vaut encore en partie aujourd’hui car les CMS sont spécialisés dans la création, le traitement et la gestion de contenus volumineux. Il peut aussi bien s’agir de textes que de contenus multimédias. De nombreux CMS disposent d’une interface utilisateur graphique avec laquelle l’utilisateur peut créer et publier des contenus sans connaissances préalables en programmation ou HTML.

En dehors de la création de contenu, un CMS sert aussi à la régulation de droits d’accès pour auteurs et utilisateurs. Les éditeurs de boutiques en ligne en revanche doivent surtout être en mesure de réaliser une gestion de produits et de clients conforme aux juridictions en vigueur. Ils reproduisent en outre les processus de commande, d’achat, de vérification ainsi que diverses méthodes de paiement.

Pourquoi coupler CMS et système de boutique ?

Une grande portée et une disponibilité constante sont des avantages qui aident beaucoup à vendre des produits ou des services sur Internet. Le choix d’une infrastructure adaptée joue un rôle décisif pour cela. Il est important d’offrir la meilleure expérience utilisateur possible pour gagner des clients ainsi que pour les fidéliser. Un éditeur de boutique en ligne à lui seul propose certes quelques possibilités, mais un CMS peut y ajouter des arguments de vente décisifs.

Un contenu interactif de haute qualité aide à la vente

Si l’on souhaite se démarquer de la concurrence et attirer l’attention des clients sur ses offres, il ne suffit la plupart du temps plus de proposer une plateforme d’achat au format vitrine. Une interaction orientée vers le client est toujours plus importante d’un point de vue marketing. Les CMS modernes offrent en effet une base solide pour la représentation de contenus pertinents et de qualité.

Pour éveiller l’intérêt ou encore l’enthousiasme du client, les contenus doivent être informatifs, divertissants, et porter conseil au lecteur. Ils se doivent aussi d’afficher une relation directe avec leur segment de marché. Avec une optimisation pour les moteurs de recherche réussie, la saisie de mots-clés adéquats facilitera l’accès des visiteurs depuis les moteurs de recherche vers vos produits. Afin de conserver ses clients, l’offre et la qualité de son offre doivent être en adéquation avec la recherche des internautes.

Le modèle du « Shoppable Content » comme exemple

Des articles de magazines aux contenus utiles ou divertissants invitent les internautes à poursuivre leur lecture. Si le produit commercial est intégré au bon endroit dans l’article, cela augmente la probabilité que le lecteur achète le produit. Cela fonctionne même sans l’utilisation d’un éditeur de boutique en ligne séparé.

Le parcours utilisateur peut être raccourci grâce à une intégration pertinente de la fonction d’achat. L’utilisateur trouve ici directement le chemin vers le produit dans le contenu, tandis qu’il devait habituellement chercher la boutique pour acheter le produit dans un second temps. Un autre avantage est que l’utilisation ou la valeur ajoutée du produit peut être mise en avant efficacement et par exemple illustrée par des images ou par des contenus multimédias. Plus le parcours du client est court et naturel, plus vous aurez de chances de ne pas le perdre en route.

Symbiose plutôt que coexistence ?

CMS et éditeurs de boutiques en ligne sont des moyens classiques transmis à des profils aux exigences différentes. Comme nous l’avons expliqué, ces deux options se complètent très bien fonctionnellement. Le marketing de contenu remplit ses objectifs lorsque les contenus mis en ligne commercialisent les produits ou services correspondants.

L’accouplement des deux systèmes est techniquement possible depuis longtemps, mais coûteux cependant. Le développement groupé des CMS et éditeurs de boutiques en ligne n’a donc rien d’étonnant. Nous vous expliquons étape par étape ce que l’on appelle contenu commercial sur les CMS et éditeurs de boutiques en ligne.

Différents scénarii pour les logiciels de CMS et de boutiques en ligne

Les scénarii suivants décrivent cinq exemples de formes d’intégration de boutiques en ligne et de CMS :

1.) Un éditeur de boutique en ligne qui satisfait déjà complètement les exigences des utilisateurs dans le domaine de la gestion de contenu et n’exige aucun CMS spécialisé supplémentaire.

2.) Un éditeur de boutiques en ligne compatible avec des CMS via des interfaces dédiées.

3.) Un CMS compatible avec un éditeur de boutique en ligne, également via ces interfaces dédiées.

4.) Boutique et CMS peuvent être exploités séparément, et chaque système fonctionne sous son propre nom de domaine.

5.) Une gestion de l’information produit (GIP ou PIM en anglais), ou un système informatique de gestion des marchandises peut servir de système tiers entre éditeur de boutique en ligne et CMS.

Les variantes 1 et 5

La première option évoquée décrit idéalement le contenu commercial. Ce dernier est particulièrement adapté pour l’illustration de marchandises complexes ainsi que la gestion des stocks et des achats. Toutes les autres approches présentent certains avantages et inconvénients.

Variante 2 et 3

Les cas 2 et 3 paraissent superposables au premier abord, mais ils diffèrent d’un point de vue de leadership : on se sert soit d’un CMS soit d’un éditeur de boutique en ligne comme base. L’élément utilisé en seconde position sert de complément fonctionnel pour le système principal. L’inconvénient : cette intégration peut être fastidieuse. Si l’un des systèmes existe déjà et est déjà en service, cela peut cependant valoir la peine d’y intégrer le système manquant plutôt que d’opter pour deux systèmes complètement nouveaux.

L’avantage des variantes 2 et 3 : tous les contenus de la boutique se trouvent sous le même nom de domaine pour le visiteur de la page Web. La navigation est commune aux deux systèmes et le design est déterminé par le système prépondérant. Si des adaptations visuelles sont nécessaires, un seul système doit être entretenu. Ceci permet d’économiser du temps et de l’argent.

Variante 4

L’avantage d’une exploitation parallèle d’un éditeur de boutique en ligne avec un CMS repose dans son faible coût de développement, étant donné que la combinaison des deux systèmes n’implique pas de dépense faramineuse. Si un système est sujet à une défaillance, le fonctionnement de l’autre n’est pas mis en danger, car les deux fonctionnent séparément.

L’inconvénient avec cette variante est qu’il faut s’occuper de l’entretien des deux différents systèmes plutôt que d’un seul. Ceci pose aussi un problème au regard de l’optimisation pour les moteurs de recherche : si les deux systèmes fonctionnent à des niveaux différents, le mauvais système peut être mieux référencé que l’autre, obligeant les visiteurs à faire un « détour ».

Trouver le bon éditeur de boutiques en ligne

Trouver le bon éditeur de boutique en ligne n’est pas chose facile, car chaque projet implique souvent ses propres exigences et défis. La première étape devrait donc toujours contenir une analyse complète des conditions de départ, des besoins techniques et une définition des moyens et des objectifs à long-terme au regard du chiffre d’affaires, des coûts, de la concurrence, du nombre de produits et de l’extensibilité.

C’est seulement après cette phase d’analyse qu’il convient de penser à la conception concrète de votre projet. Un business plan complet peut fortement faciliter votre analyse. La sélection des éditeurs de boutiques en ligne adaptée à votre projet est déjà la plupart du temps limitée. Il est dans tous les cas important de comparer avec attention les fonctionnalités des systèmes afin de faire le bon choix.

Pour que votre boutique en ligne profite d’une stratégie de marketing de contenu, vous avez besoin soit d’un système qui propose des fonctionnalités de gestion de contenu adaptées, soit d’un CMS spécialisé dans l’intégration d’un éditeur de boutique en ligne. En général, plus le système est complexe, plus il est important d’estimer l’investissement et la performance avec exactitude.

Trouver le bon CMS

Comme avec les éditeurs de boutiques en ligne, les CMS sont compatibles avec des éditeurs modulaires pour le e-commerce avec des interfaces correspondantes pour relier les deux types de systèmes. Il faut aussi pour cela que les données puissent être synchronisées entre CMS et système modulaire. Tout comme pour le choix d’un éditeur de boutique en ligne, il convient de mener une analyse minutieuse.

CMS ou éditeur de boutique en ligne : à qui cela s’adresse-t-il ?

Si vous souhaitez juste générer de l’attention, entretenir votre image de marque avec des publications de bonne qualité, un CMS devrait en théorie suffire. Si vous devez en revanche vendre des produits ou des services, il est recommandé de recourir à une combinaison entre CMS et éditeur de boutique en ligne. On ne se demandera bientôt plus quel éditeur modulaire associer avec quel CMS, mais plutôt quel système associe les fonctions de CMS et d‘éditeur de boutique dont nous avons besoin.

  • Typo3
  • Magento
  • WordPress

 

Notes: 4.9 . 9500 Votes